Quand on écoute et chronique des centaines de groupes, quand on en rencontre des dizaines, c'est pas évident de faire un tri émotionnel, mais certains arrivent à marquer l'esprit, par leur musique et leur sympathie, Zombie Eaters est de ceux-là. Alors, j'ai toujours un peu suivi les projets qui sont nés après leur split, par exemples Rufus Bellefleur pour Laurent (le batteur qui n'a jamais chômé) ou My Dear Silence pour Christophe (guitariste et chanteur). Quand trois des lascars décident de remettre le couvert ensemble pour une nouvelle aventure, le radar s'est excité et la première rencontre, visuelle (grâce à Manu, aussi artiste avec une 4 cordes qu'avec des ciseaux et de la colle) n'a pas calmé le désir. Fidèles à leurs idées de crossover et à leur attitude de sérieux déconneurs, les trois Bordelais précités et Jérôme (guitariste sur deux titres et plus car affinités) ont donné le nom de Marcellus Rex à ce nouveau projet. Ou comment combiner leur amour pour le cinoche (Marsellus -avec un S- c'est le gros black qui prend cher dans la cave dans Pulp Fiction) et le rock dinosaure. Après avoir composé quelques titres, s'être fait les griffes sur quelques reprises, ils ont enregistré avec David Gana (ex-Viridiana, autre groupe bordelais "marquant") qui a ensuite mixé et masterisé ce premier EP éponyme.